Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kurz-Critique-de-la-d-0019.jpgCi-dessous un texte de Robert Kurz qui est paru dans le livre " Critique de la démocratie balistique " (Mille et une nuits en 2004). Robert Kurz est un théoricien et militant allemand qui non seulement toute sa vie a choisi délibéremment la marginalité, mais qui participe depuis 30 ans à repenser une théorie critique radicale du capitalisme qui considère que la valeur est une forme de médiation sociale historiquement spécifique au capitalisme, consistant en la dépense de travail abstrait. Le rapport capital/travail n'étant qu'une forme empirique et dérivée d'une socialisation beaucoup plus fondamentale constituée par l'invention du travail séparé du reste de la vie et positionné dans une fonction d'automédiation sociale générale entre les êtres et avec la nature.  Cette mouvance engage une critique radicale (à la racine) de l'ensemble des catégories de l'économie (argent, marché, travail, valeur, marchandise, etc) comme relevant non simplement d'une abstraction conceptuelle, mais d'une abstraction plus perverse et davantage prégnante, comme expression d'un réel procès d'abstraction sociale, c'est en tant que praxis que le travail comme médiation sociale, s'abstractifie. L'abstraction est réelle. Le travail est un lien social possèdant une force abstractive qui vient se totaliser au-dessus et dans le dos des individus qui sont les supports de cette socialisation et de cette dépense, et qui constitue le coeur, le noyau d'une nouvelle forme de domination, différente des formes de dominations qui existaient dans les sociétés précédentes (sur le mode du rapport du maître à l'esclave), une domination sociale, abstraite, indirecte et impersonnelle (cf. Postone). Le texte de Kurz qui suit a déjà quelques années puisqu'il réagit au contexte du début des années 2000, il revient de manière générale sur l'interprétation de ce qu'est réellement l'impérialisme, et comment il a souvent été mal interprété dans la gauche et le marxisme traditionnel.

 

Palim Psao

 

 


 

  Moudjahidine de la valeur. Des bombes pour défendre le fétiche marchandise

*

Robert Kurz

 

 

S'il fallait encore une preuve que la fin du XXe siècle coïncide avec la fin de l'histoire de la modernisation, le progressif déclin intellectuel de la gauche la fournirait. La conscience critique désespère de la critique parce qu'elle-même a toujours fait partie intégrante de ce monde du système moderne de production marchande qui se décompose sous nos yeux par poussées. Il n'y a plus de nouveau cycle de développement capitaliste qui pourrait encore une fois être investi de façon « progressiste ». Voilà pourquoi il tombe apparemment sous le sens, face à la menace d'anéantissement des bases qui fondent la marche des affaires, d'embrasser inconditionnellement le capitalisme. A chaque nouveau basculement provoqué par des développements et des événements catastrophiques, nous vivons une nouvelle débandade des restes de la gauche qui rejoignent les rangs des gardiens du système.

 

Après les barbares attentats kamikazes contre les États-Unis, dans une communauté d'affliction pleurnicharde comme il n'y en a pas eu depuis des décennies qu'il pleut des bombes occidentales sur de vastes régions de la planète, tous – depuis le gouvernement rouge-vert déjà endurci par la guerre jusqu'aux publications hier encore d'extrême gauche – ont invoqué une civilisation bourgeoise à visage humain qui n'a jamais existé. Soudain, il devient obscène de parler de la terreur fondamentaliste de l'économie totalitaire. Qui explique les actes paranoïdes de New York et de Washington par la situation du système-monde capitaliste unifié est accusé de justifier ces actes. Les nouveaux sauveurs de la civilisation estiment qu'il faudrait maintenant mettre provisoirement de côté la critique du capitalisme et enfiler le casque lourd de l'Otan comme leurs divers prédecesseurs. A chaque génération ses bellicistes.

 

 

logo-pdf.pngLa suite et l'intégralité du texte : Moudjahidine de la valeur. Des bombes pour défendre le fétiche marchandise : la gauche éclairée au dernier stade de la raison bourgeoise.

 

 

 

 

 

D'autres textes de Robert Kurz :

 

- Ils ne le savent pas mais ils le font : le mode de production capitaliste est une fin en soi irrationnelle.

- Crise et critique de la société du travail.

- La véritable barrière de la production capitaliste est le capital lui-même. le mécanisme et la tendance historique des crises.

- Saignant et purulent par tous ses pores : le capitalisme et sa barbarie.

- La mère de toutes les extravagances et la portée des jeunes loups de la Bourse. Le capital porteur d'intérêt, la bulle de la spéculation et la crise de la monnaie.

 

Découvrir la critique de la valeur (autres auteurs) :

 

- Qu'est-ce que la valeur ? De l'essence du capitalisme. Une introduction.

- Crédit à mort (sur la crise du capitalisme).

- Quelques bonnes raisons de se libérer du travail.

 

 

 

robert kurz153

 

 

a exit10

 

 

couv-EXIT06Titel.jpg

 

 

Tag(s) : #L'actualité au prisme de la critique de la valeur

Partager cet article

Repost 0