Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Robert Kurz

 

L’industrie culturelle au XXIe siècle.

De l’actualité du concept d’Adorno et Horkheimer

 

Editions Crise & Critique

Traduit de l'allemand par Wolfgang Kukulies

***

Disponible en librairie le 14 février 2020

9 euros, 156 pages

ISBN : 978-2-490831-03-6

Diffusion-distribution : Hobo-diffusion et Makassar

 

   Qu’y aurait-il de mal dans l’industrialisation de la culture ? N’y trouve-t-on pas des potentiels de liberté et de progrès pouvant être utilisés par tout le monde ? Versée dans les arcanes du monde médiatique, la gauche postmoderne, culturelle et « pop », se croyait bien au-delà d’une pensée jugée « désuète » qui serait celle du prétendu « pessimisme culturel » de la Théorie critique. Depuis, ce milieu a pris de l’âge et risque de devenir lui-même conservateur. C’est précisément du fait de cette situation, qu’il est intéressant de jeter un autre regard sur le concept d’industrie culturelle et sur les reproches postmodernes qu’il a suscités.

 

   Dans ce texte capital, Robert Kurz montre toute l’actualité de ce concept à l’ère du capitalisme de crise. En se penchant sur la publicité, l’économie du savoir, l’internet, les réseaux sociaux, la culture de la gratuité, l’épuisement des ressources culturelles et la virtualisation de la réalité quotidienne, il nous invite à revenir à une analyse critique plus radicale de l’industrialisation et de la marchandisation de la culture.

 

   Robert Kurz (1943-2012) est l’un des principaux théoriciens de la « critique de la valeur-dissociation », un courant international élaborant une critique radicale du capitalisme et du patriarcat fondée sur une relecture novatrice de Marx, à contre-courant du marxisme traditionnel. Parmi ses derniers ouvrages traduits : Impérialisme d’exclusion et état d’exception (Divergences, 2018), La Substance du capital (L’Échappée, 2019).

 

Table des matières

1. De la pseudo-critique "cultivée" au culte postmoderne de la superficialité         

2. Critique de la culture élitiste ou émancipatrice ?                      

3. Réductionnisme technologique     

4. La publicité comme perception culturelle du monde et perception de soi      

5. La continuation du travail abstrait et de la concurrence par d’autres moyens   

6. Internet – le nouveau medium central du capitalisme   

7. La virtualisation de la réalité quotidienne   

8. Interactivité du web 2.0 et individualisation        

9. Une culture de la gratuité chèrement payée       

10. La barrière intérieure du capital et la crise économique de l’industrie culturelle   

11. Vers l’épuisement des réserves culturelles      

12. Le monde n’est pas un accessoire. Pourquoi une "révolution culturelle" autonome est impossible

Tag(s) : #Parutions & Bibliographie