Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 octobre 2017

DÉBAT AVEC ROSWITHA SCHOLZ ET FÁBIO TEIXEIRA PITTA

À MAINZ (Allemagne)

Critique de la pratique du land grabbing au Brésil et des tentatives d'explication de la crise capitaliste à partir des théories de la colonisation

Débat le 20.10.2017, de 16h00 à 19h30, à la Landeszentrale für politische Bildung, à Mayence, sur le sujet de l'accaparement des terres au Brésil et des théories de la colonisation. Flyer

PROGRAMME

16H00 Réception

16H05 - 17H00 La terre comme investissement financier et la création de « sociétés immobilières agraires » dans le cadre de la crise actuelle du capitalisme au Brésil, par Dr. Fábio Teixeira Pitta

17H00 - 17H15 Pause

17H15 - 18H00 Christophe Colomb forever ? Pour une critique des théories contemporaines de la colonisation dans le contexte de l'effondrement de la modernisation, par Roswitha Scholz

6:00 p.m. à 6h15 p.m.

18H15 - 19H30 Discussion (panel et plénière)

Lieu : Landeszentrale für politische Bildung, Gerty-Spies-Saal, Am Kronberger Hof 6 à 55116 Mayence

La rencontre est en lien notamment avec la parution dans le n°13 de la revue Exit! (Horlemann, 2016), du texte de Roswitha Scholz :

CHRISTOPH KOLUMBUS FOREVER ? 
Zur Kritik heutiger Landnahme-Theorien vor dem Hintergrund des „Kollaps der Modernisierung“

traduction brésil/Portugal :

CRISTÓVÃO COLOMBO FOREVER?

Para a crítica das actuais teorias da colonização no contexto do "Colapso da modernização"

   Cet article traite des théories récentes de la colonisation dans le contexte de l'effondrement de la modernisation. De telles théories ont pris de l'ampleur dans le débat à gauche, du moins depuis le crash de 2007/2008. Selon Klaus Dörre, l'hypothèse de base, en dépit de toutes les différences que l'on retrouve dans chaque approche, est que le capitalisme a besoin d'un extérieur pour continuer à exister. L'accumulation primitive continuellement répétée est présupposée. L'accumulation primitive n'est pas considérée comme devant être limitée aux débuts du capitalisme, elle est déclarée la loi centrale éternelle du capitalisme. Scholz, dans cet essai, critique le théorème de la colonisation et les hypothèses correspondantes d'une « accumulation primitive » permanente, et cherche à saisir au contraire la dynamique fondamentale du capital comme « une contradiction en procès ». Pour souligner les différences par rapport à la critique de la valeur-dissociation, Scholz se concentre sur les conceptions de la colonisation chez Klaus Dörre et Silvia Federici, très présentes en Allemagne et ailleurs, avec Dörre avec une orientation davantage syndicale et chez Silvia Federici avec une orientation plus opéraïste-féministe. Dans ce contexte, l'article poursuit avec la dimension négligée par Dörre et Federici dans les guerres civiles mondiales contemporaines. Mais Scholz montre également qu'il ne suffit pas de remettre au centre la « contradiction en procès », et qu'au contraire, c'est le rapport de valeur-dissociation qui doit être compris comme relevant du contexte dynamique de base. Entre autres choses, pour rendre justice aux différentes disparités sociales (économiques, racistes, antisémites, etc.) avec leurs caractéristiques propres, , il s'agit aussi de prendre en compte la dialectique négative d'Adorno, qui se conforme naturellement à la logique du non-identique dans la critique de la valeur-dissociation (Résumé de l'article dans EXIT! n ° 13)

Plan de l'article :

  1. Einleitung: „Landnahme“ – eine gängige Erklärung der heutigen Krise
  2. Robert Kurz: Prozessierender Widerspruch und Zerfall des Kapitalismus
    1. Grundannahmen
    2. Globalisierung
  3. Klaus Dörre: Die neue Landnahme
    1. Grundannahmen
    2. Globalisierung
  4. Silvia Federici: Ursprüngliche Akkumulation, Reproduktion und Globalisierung
    1. Grundannahmen
    2. Frauen, Reproduktion und Globalisierung
    3. Globalisierung, (Re-)Kolonialisierung und Reproduktion
    4. Die allumfassende Landnahme als Grundprinzip bis heute?
  5. Zwischenresümee
  6. Wert-Abspaltungs-Kritik, Rasse, Klasse, Geschlecht, Globalisierung und der Zerfall des kapitalistischen Patriarchats
    1. Grundannahmen
    2. Kolonialisierung , (Re-)Kolonialisierung, Globalisierung?
    3. Nationale und internationale Krisenverwaltung, das Obsolet-Werden der abstrakten Arbeit, Zerfall der Peripherie und Weltbürgerkrieg
    4. Zum Verhältnis von Wert-Abspaltungs-Kritik, „Rasse“, „Klasse“, Geschlecht, Globalisierung und Landnahme-Theorien
  7. Landnahme-Theorien und Transformationsperspektiven

 

Tag(s) : #Rencontres autour de la critique de la valeur