Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La discipline du temps

L’application de la mesure temporelle au procès productif

et la discipline du travail

(XVIIIe-XXe siècles)

   Il s'agit de la séance du 5 décembre 2016 du séminaire d'Anselm Jappe, qui traite du thème indiqué, du taylorisme (avec ses grands admirateurs que seront Gramsci et Lénine) et des cultures temporelles capitaliste et prémoderne.

   Parmi de nombreux matériaux, que nous ne pouvons résumer ici, on trouvera notamment un ensemble de remarques critiques des vues intéressantes mais souvent trop limitées de Edward P. Thompson dans son Temps, discipline du travail et capitalisme industriel, qui naturalise le travail et n'a pas vraiment de recul critique vis-à-vis de la proto-industrie déjà capitaliste, qu'il idéalise. Thompson se centre sur une critique assez limitée du temps abstrait et de la transition de l'ancienne culture temporelle à la nouvelle, au travers de l'opposition entre la mesure du temps « orienté par la tâche » (task-oriented) et celle évaluée, dans le factory system, en unité de temps (timed labour). 

   Dans « Américanisme et fordisme » (Cahiers de prison 22), Antonio Gramsci, marxiste traditionnel forgeant les bases d'un anticapitalisme tronqué glissant vers des parallèles avec les catégories d'extrême-droite de « capital rapace » etc. (depuis longtemps, l'ultra-Droite en Italie et ailleurs fait référence positivement à Gramsci), passé par ailleurs des conseils ouvriers au parti communiste aux ordres de Moscou, fait également l'éloge du travail et de la disciplinarisation du matériel humain (lutte contre alcoolisme, le libertinage, les oisifs parasites, l'élimination de ceux qui ne voudront pas se soumettre, etc.) sur la chaîne de montage taylorisé, pour le bien de la production. La chaîne taylorisée libérant évidemment le travailleur pour Gramsci... comme bien sûr pour le marxisme traditionnel et ses expériences historiques de capitalisme d'Etat. Trotski voulait quant à lui organiser des "armées de travail", à l'image du culte du travail que l'on retrouve également chez certains anarchistes (voir aussi l'anecdote sur Durruti à propos de la mise au travail des Gitans), les conseillistes et dans l'ensemble du mouvement ouvrier qui voulait lever, comme dans le procès de travail capitaliste, tous les obstacles au développement des forces productives naturalisées comme extérieures à la synthèse sociale capitaliste. 

Le lien suivant permet d'écouter et de copier le fichier MP3 pendant 30 jours :

Télécharger   

On pourra aussi se reporter utilement à :

 

L'histoire de l'heure. L'horlogerie et l'organisation moderne du temps,

de Gerhard Dohrn-Van Rossum

(éd. Maison des sciences de l'homme, 1997) 

Sur les questions du taylorisme :

Schwarzbuch Kapitalismus. Ein Abgesang auf die Marktwirtschaft

de Robert Kurz

(Eichborn, 1999) 

Le délire occidental et  ses effets actuels dans la vie quotidienne : travail, loisir, amour,

de Dany-Robert Dufour

(Les liens qui libèrent, 2014) 

La prochaine séance se tiendra le lundi 12 décembre au Lycée Henri IV à 18 h 30. S'inscrire sur le site du CIPh demeure obligatoire... (le 5, les difficultés techniques du site, avaient permis l'entrée sur présentation de carte d'identité)

 

Tag(s) : #Radio-Vidéos sur la critique de la valeur