Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  tlsdsanfran...vérifiez surtout d'avoir bien un exemplaire de  «Temps, travail et domination sociale » sur vous.

 

(Merci à Deep Critical Theorist et Globetrotter Extraordinaire pour leur photo de vacances)

   livre-postone.jpgcouv-psotone-anglais.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 VOUS QUI PENSEZ QUE L’AFFREUSE THEORIE CRITIQUE EST MORTE - ET QUI CHANTEZ PRESOMPTUEUSEMENT SA DISPARITION    

 

VOUS QUI VOYEZ SOMBRER LA BELLE THEORIE CRITIQUE DU PASSE - ET QUI ASSISTEZ, IMPUISSANTS, A SON NAUFRAGE  

IL EST PLUS QUE TEMPS DE REJOINDRE LE PRESENT CAR UNE NOUVELLE EPOQUE S’EST OUVERTE, ET ELLE SE FAIT SANS VOUS.    

 

DEJA DANS VOS LIBRAIRIES,

“TEMPS, TRAVAIL ET DOMINATION SOCIALE”

PAR MOISHE POSTONE

(EDITIONS MILLE ET UNE NUITS, PARIS, JANVIER 2009).

 

DESASTRE ECOLOGIQUE MONDIAL, CRISES ECONOMIQUES A REPETITION, ABSURDITE DU TRAVAIL ET CHOMAGE DE MASSE, MOISHE POSTONE EXPLIQUE TOUS CES PHENOMENES EN LES RAMENANT DANS LEUR VRAI CADRE : LE CAPITALISME, UN SYSTEME FONDE SUR LE TRAVAIL ET LA RICHESSE DEVENUES UNE FIN EN SOI SOUS LA FORME DU “TRAVAIL ABSTRAIT” ET DE LA VALEUR, UN SYSTEME CREE PAR L’HOMME MAIS QUI S’EST AUTONOMISE ET A FAIT DE L’HOMME LA “RESSOURCE HUMAINE” DE SON AUTOREPRODUCTION INFINIE.

 

“TTDS” VOUS PERMETTRA DE DEJOUER CETTE PARADE SAUVAGE, C’EST-A-DIRE DE DOMINER LE TRAVAIL ET LA RICHESSE, PLUTOT QUE D’ETRE DOMINES PAR EUX.


A VOUS DE JOUER !

 

  Moishe Postone Repenser la théorie critique du capitalisme

Moishe Postone Théorie critique et réflexivité historique

Moishe Postone Interview par Salih Selçuk 

Moishe Postone Antisémitisme et national-socialisme

Moishe Postone Travail abstrait et médiation sociale

Moishe Postone Travail abstrait et fétiche

Anselm Jappe Avec Marx, contre le travail (recension de Postone et Roubine)

 

Summer fashion potlatch from Principia Dialectica

Picture 59

 

Sizes: small, medium and beer bellyPicture-55.png

tight fit only

 

Picture-56.pngSmall, medium and abstract

Picture-57.png

For the bambino: small & medium only

 

20100121235828

 

sans oublier le Cahier de vacances « Moishe Postone n'est pas ma mère   » pour réviser sur la plage avant l'interro de la rentrée (mais disponible uniquement en chinois - car Postone en Français c'est  trop facile)

 

image-sur-Postone.jpg

 

Sohn-Rethel0028Le journal " L'humanité " parle de Sohn-Rethel (1er juillet 2010) avec Hervé Touboul qui manifestement n'a pas totalement compris la préface de Jappe :

Sohn-Rethel, théoricien de l’échange social " La Pensée-marchandise "

Éditions du Croquant 2010, 
150 pages, 15 euros.

 

Au fil de trois textes inédits en français, le philosophe et sociologue allemand, mort en 1990, s’efforçait de prolonger la critique matérialiste de l’économie politique initiée par Marx.


 

 

 Excellente initiative ces traductions de trois textes d’un auteur, Sohn-Rethel (1899-1990), méconnu en France. Il fut l’ami de Walter Benjamin et de Theodor Adorno, et s’enfuit d’Allemagne en 1936 vivant jusqu’en 1971 en Grande-Bretagne, avant de retourner en Allemagne. Ces textes contiennent la thèse centrale détaillée dans l’ensemble de l’œuvre et qui tient en une interprétation du fameux chapitre i du livre i du Capital portant sur l’analyse de la forme-valeur de la marchandise. Dans ce chapitre se trouverait le sens de la formule célèbre : « l’être social détermine la conscience ». Cette formule, selon notre auteur, indique que la genèse de la pensée, contrairement à ce qu’avance tout l’idéalisme philosophique, ne se trouve pas dans la pensée elle-même, mais dans le processus de l’échange. Il n’y a pas de réflexion qui ne soit aussi action. La pensée naît de la distinction entre la valeur d’usage et la valeur d’échange. Pour échanger, il faut « abstraire » l’objet de son utilité, le mettre en relation avec un autre objet, retirant à chacun d’eux ses propriétés sensibles, ce qui n’est jamais plus vrai que lorsque la valeur de ces objets est fixée en équivalent-monnaie. Lorsqu’a été compris que x habits = y kilos de fers = dix unités argent, les catégories de la pensée philosophique sont apparues. Un concept est une synthèse, un abrégé qui ramène la diversité à l’unité : le concept de table synthétise toutes les tables non seulement par une opération de l’esprit, mais par un acte social d’échange. L’acte dans la tête n’est possible que comme acte de la main. L’illusion est alors de croire que la pensée ne fait que s’engendrer elle-même, illusion qui va servir les dominants en justifiant la division entre travail manuel et travail intellectuel. Les idéologues vont faire oublier, l’oubliant eux-mêmes, l’origine matérielle du développement de la pensée. Le philosophe Anselm Jappe, dans une forte préface, fait une objection qui pourrait bien être juste : ce n’est pas d’abord de l’abstraction de l’acte d’échange que Marx fait dériver les catégories de la pensée, mais de la détermination de la quantité de travail, mesurée en temps, qui par là devient travail abstrait, quantification d’un travail bien concret qui est à la source de la détermination de la valeur d’une marchandise. À trop privilégier l’échange, on risque de perdre l’énergie et les souffrances des êtres sous la demande subjective, comme source de la valeur. Conflit au cœur de l’économie politique : la lecture de Sohn-Rethel, et de la préface qui est consacrée à ses textes, peut montrer combien Marx et sa critique de l’économie politique ne sauraient être absents, encore aujourd’hui, de la politique de l’économie.

 

Hervé Touboul, philosophe

Tag(s) : #Sur Moishe Postone

Partager cet article

Repost 0