Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

robertkurz

 

La critique de la dissociation-valeur (Wert-Abspaltungskritik) étant essentiellement en langue allemande, cela ne facilite guère la connaissance et la diffusion par exemple, des principaux textes théoriques de Robert Kurz dont surtout des textes d'intervention et d'analyse de la crise pour la presse ont été traduits en français (chez Lignes et Mille et une nuits). Nombreux éditeurs amis ne peuvent guère supporter aujourd'hui les coûts de traduction très importants pour traduire des ouvrages théoriques plus fondamentaux. Pour ne rien arranger les choses, il faut reconnaître que les principaux ouvrages de Robert Kurz que ce soient le « Der collapse der modernisierung » (1991), le « Schwarzbuch Kapitalismus » (1999), le « Geld ohne Wert » (2012) ou l'ouvrage posthume, « Tod des Kapitalismus » (2013), sont au bas mot des ouvrages de plus de 400 pages et réclament des traducteurs chevronnés. Sans parler de tout un ensemble de textes théoriques importants de Kurz encore non traduits vers le français qui se trouvent publiés dans les revues Krisis et depuis 2004, dans Exit !

 

Si la grande majorité des oeuvres et textes de Kurz ont été traduits en portugais ces dernières années par des camarades brésiliens (la traduction portugaise de « Geld ohne wert » paraîtra aux éditions Antigona à l'automne 2013 sous le titre « Dinheiro sem valor »), des traductions vers l'anglais ont été également réalisées. Nous signalons ainsi parfois ces traductions sur ce site.

 

A partir du 26 juin 2013, nous disposerons ainsi d'une traduction anglaise d'un texte théorique de Kurz publié en allemand en deux morceaux dans les n°1 et 2 de la revue Exit ! (numéros de 2004 et 2005) « La substance du capital » :

 

« Die substanz des Kapitals. Abstrakte Arbeit als gesellschaftliche Realmetaphysic und die absolute innere Schranke der Verwertung »


Erster Teil : Die negative historisch-gesellschaftliche Qualität der Abstraktion „Arbeit“

 

Zweiter Teil : Das Scheitern der arbeitsontologischen marxistischen Krisentheorie und die ideolo-gischen Barrieren gegen die Weiterentwicklung radikaler Kapitalismuskritik 

 

 

Cette traduction qui comme toute première version, semble perfectible, a été réalisée par un groupe anarchiste londonien réuni chez Chronos Publications. En octobre 2012, cette même maison d'édition avait publié en forme de hors d'oeuvre, « No Revolution Anywhere », un court recueil de textes de Kurz. Par ailleurs, de nombreuses traductions anglaises sont disponibles sur le site de Libcom.

 

- La publication de cette nouvelle traduction de « La Substance du capital » est désormais disponible notamment à Housmans Booksphop à Londres (5 Caledonian Road, Kings Cross, N1 9DX). Contact : shop@housmans.com

 

- On peut aussi commander directement l'ouvrage à l'éditeur par courrier : BM CHRONOS, London WC1 N 3XX.

 

Présentation :

 

Cette nouvelle traduction de « La substance du capital » - jusqu'à présent seulement disponible en allemand et en portugais (voir 1 et 2) - promet des avancées théoriques majeures en examinant l'état du capitalisme et de sa situation de « climax ». Cette substance du capital est ici saisie loin du dogme qui continue a être aboyé par les cercles toujours diminuants des sectes marxistes traditionnelles. « La substance du capital » promet d'être la lecture essentielle à celui qui veut comprendre et défier ce monde en crise.

 

substance-of-capital.JPG

 

 


 

 

  

Tag(s) : #Parutions & Bibliographie