Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jappe04-300x216A la fin août de chaque année, la librairie rennaise Planète IO invite un auteur particulièrement en pointe pour penser l’actuel. Les 12ème rencontres de l'été 2011 ont ainsi accueilli le philosophe Anselm Jappe dont le propos tombe au bon moment. Dans son livre « Crédit à mort. La décomposition du capitalisme et ses critiques » (Lignes, 2011), Jappe y développe sa réflexion à partir de la critique marxienne de la valeur.

 

Voici donc sur Radio Univers, l’intégralité de l’enregistrement de ces rencontres qui se sont tenues à la maison de quartier de Villejean. L'essentiel de la rencontre est une discussion à bâtons rompus, où Anselm Jappe réagit à des questions et interventions dans la salle, des questions sont posées sur la critique de la valeur, n'est-elle pas une forme d'économisme ? Ne pousse-t-elle pas au pessimisme ? Pourquoi la valeur est considérée comme une fait social total (au sens de Mauss) ? La crise du capitalisme est-elle une opportunité pour l'émancipation sociale ? Qu'est-ce que la lutte des classes ? Faut-il vraiment arrêter de revendiquer pour une redistribution des richesses capitalistes (argent et machandises) ? Le capitalisme est-il vraiment en train de s'effondrer ? Quels sont les effets du discours de la critique marxienne de la valeur ?

 

La discussion collective s'ouvre aussi sur la perspective de l'émancipation sociale (Que faire ? Quoi faire ?), au-delà de la forme de vie sociale capitaliste-marchande structurée par le travail socialement médiatisant, le mouvement de la valeur, l'argent et l'Etat. De nombreuses pseudo-alternatives professées par l'économie sociale et solidaire, la décroissance, ATTAC, la gauche de gauche, la gauche écologiste, etc., y sont discutées de manière critique. Faut-il redistribuer l'argent pour sortir de la société capitaliste ? Faut-il relocaliser l'économie ? Faut-il inventer de nouveaux indicateurs de la richesse (P. Viveret) ? Faut-il développer les circuits courts entre producteurs et consommateurs ? Etc... Et ne faut-il pas aller au-delà de tout cela pour s'arracher à la cage de fer de la forme de vie collective capitaliste ? Quelle autres formes (post-marchande, post-capitaliste, post-économique) de structuration de la vie sociale pourrait on imaginer et concrétiser ? Quelles luttes et quelles formes de coopération en rupture avec le marxisme traditionnel pourront ouvrir l'horizon de l'émancipation collective ?

 

L'enregistrement est divisé en différents fichiers que l'on peut écouter séparement.

 

Bonne écoute,

 

Rémi Dutillon

 

D'autres enregistrements audiovisuels sur la critique marxienne de la valeur :  

 

- Video : Critique du néolibéralisme ou critique de la société marchande ? (conférence d'Anselm Jappe à la Fondation Copernic)

- Discussion avec Gérard Briche autour de la critique de la valeur et du livre de Robert Kurz, " Vies et mort du capitalisme " (Lille, 2011).   

-  Entretien avec Moishe Postone en mai 2008 à l'université du Minnesota.

- Conférence de Gérard Briche, « L'origine de l'homme est encore devant nous » (séminaire « Fétichisme et émancipation », université Belem-Para au Brésil, juillet 2008).

-  Enregistrement audio de la conférence de Franck Fischbach, Marx et le travail : libérer le travail ou se libérer du travail ?

 

COUV JAPPE Credit a mort 2

 

capital-livre-1-marx-09Sexe capitalisme et critique de la valeurKurz vies et mort du capitalisme

Tag(s) : #Radio-Vidéos sur la critique de la valeur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :