Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  postone critique du fétiche      

 

Dans le fichier PDF ci-dessous, une recension parue dans la revue « Cités » (n°57, 2014) de l'ouvrage de Moishe Postone, « Critique du fétiche capital. Le capitalisme, l'antisémitisme et la gauche » (PUF, 2013).  Cet ouvrage ouvre notamment à une analyse historique de divers éléments (antisémitisme moderne, anticapitalisme tronqué de la gauche ou de la droite, mouvements de luttes, etc.), élaborée sur la base de la refondation de la critique marxienne de l'économie politique présentée en amont dans un autre ouvrage de ce même auteur : « Temps, travail et domination sociale. Une réinterprétation de la théorie critique de Marx » (Mille et une nuits, 2009) [1].

 

logo-pdf.pnghttp://sd-1.archive-host.com/membres/up/4519779941507678/recension-postone-cite-2014-57.pdf

 

Merci à M. et T pour le scan.

 



[1] Les réflexions de Postone sont par certains aspects parallèles à celles du courant allemand de la critique de la valeur, mais elles s'en différencient également par de nombreux autres. Le revue « Krisis » reproche à Postone l'absence d'une théorie de la crise (voir E. Lohoff, « Auf Selbstzerstörung programmiert », in Krisis, 2013), tandis que les auteurs qui depuis 2004 se sont rattachés à la revue « Exit ! », n'ont plus vraiment de rapport avec cet auteur dont ils contextent notamment la définition de la substance du capital, l'absence de théorie de la crise ou encore un certain individualisme méthodologique, un concept encore transhistorique du travail concret par certains aspects, etc (voir R. Kurz, « Die Substanz des Kapitals », in Exit n°1 et 2, 2004, 2005). En mai 2014, le cercle de lecture Wert-Abspaltungs-Kritik (WAK) de Dresde organisait une lecture critique de Postone avec Roswitha Scholz et d’autres théoriciens proches d'Exit ! Les intitulés des exposés de ce séminaire :

- « Travail et substance chez M. Postone. Les conséquences de la réduction du concept de substance à une simple médiation » (Georg, cercle de lecture WAK de Dresde).

- « L'absence d'une théorie des crises chez M. Postone. A quel point une théorie des crises radicale est-elle importante ? » (Ernst, id.)

- « La compréhension du temps à l'ère prémoderne et à l'ère moderne dans l'optique de M. Postone » (Bernd, id.)

- « L'individualisme méthodologique chez M. Postone et les divergences avec la critique de la dissociation-valeur » (R. Scholz)

- « Technique, travail, maîtrise de la nature et genre dans le capitalisme et après. Divergences entre Postone et WAK dans (ou en ce qui concerne) la perspective de la société libérée » (Georg et Ernst, Dresde).

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Sur Moishe Postone

Partager cet article

Repost 0