Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COUV_JAPPE_Credit_a_mort_HDPresse.jpgAnselm Jappe CRÉDIT À MORT. La décomposition du capitalisme et ses critiques.

 

En librairie le 20 janvier 2011 (256 pages), chez les éditions Lignes. Ce nouveau livre dédié à la mémoire de Jaime Semprun (cheville ouvrière des éditions de l'Encyclopédie des Nuisances décédée cet été), se compose de textes inédits et de textes déjà publiés dans différentes revues depuis 2003 (revues Lignes, Illusio, du MAUSS...) mais que l'auteur a revus et augmentés pour cette édition. Après les présentations de fond de la critique de la valeur, dans « Les Aventures de la marchandise » en 2003 puis avec la parution de la traduction du livre de Postone en 2009, ce livre interprète les évènements et soubresauts de cette dernière décennie au travers de cette critique, pour en montrer sa pertinence et son actualité.

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

« La seule chance est celle de sortir du capitalisme industriel et de ses fondements, c’est-à-dire de la marchandise et de son fétichisme, de la valeur, de l’argent, du marché, de l’État, de la concurrence, de la Nation, du patriarcat, du travail et du narcissisme, au lieu de les aménager, de s’en emparer, de les améliorer ou de s’en servir. » A. Jappe

 

La crise mondiale du crédit survenue à l’automne 2008 aurait conforté la théorie marxiste orthodoxe d’une crise tendancielle du capitalisme  : ce dernier porterait en germe sa propre faillite. Les tenants de la « critique de la valeur » ne se satisfont pas de cette théorie, pas plus qu’ils ne se réjouissent véritablement de sa récente et apparente vérification. Car ainsi que l’expose ici Anselm Jappe, la question théorique principale doit demeurer celle de l’émancipation sociale. Or, jusqu’à preuve du contraire, la crise financière mondiale n’a nullement contribué à son progrès.

 

Le présent volume réunit les récents travaux de recherche menés par Anselm Jappe. Revus et enrichis pour la présente édition, ils constituent à la fois une première approche de la théorie de la valeur et son application à différents objets, chaque texte s’appliquant à exposer ses propres présupposés théoriques.

 

Théoricien de la valeur et spécialiste de Guy Debord, Anselm Jappe a notamment publié  : « Guy Debord », Denoël, 2001  ; « Les Aventures de la marchandise, Pour une nouvelle critique de la valeur », Denoël, 2003 et « Les Habits neufs de l’empire » (avec R. Kurz), Lignes, 2004.

 

TABLE DES MATIERES :

 

I. Pars destruens

- La princesse de Clèves, aujourd’hui

- Politique sans politique

- La violence, pour quoi faire

- Crédit à mort

 

II. Pars costruens

- Le « côté obscur » de la valeur et le don

- « Common decency » ou corporatisme ? (Observations sur l’oeuvre de J.-C. Michéa)

- Décroissants, encore un effort… !

- D’une utopie à l’autre

 

III. Pars ludens

- Le chat, la souris, la culture et l’économie

- Est-ce qu’il y a un art après la fin de l’art ?

 

Nous invitons les groupes de lecture, cafés de discussion, groupes  locaux militants, librairies (y compris militantes) ou autres évènements intéressés par une présentation-débat des thèses du livre " Crédit à mort " avec son auteur, à nous contacter à cette adresse mail < palimpsao(arobase)orange.fr > et nous ferons suivre le courrier. Pour les librairies, en principe les éditions Lignes peuvent s'occuper du déplacement. Des rencontres sont déjà prévues à Paris, Tours, Lille, Bourges.  

 

jappe2-copie-1.jpg

 

Aventures_de_la_marchandise.gif

 

couv-Debord-Jappe0001.jpg

 

Sohn-Rethel0028

 

LESHABITS-9936a.jpg

Tag(s) : #Parutions & Bibliographie