Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

tfpCi-dessous l'article de Franz Schandl, philosophe autrichien, membre du groupe allemand « Krisis » et qui participe au magazine « Streifzüge » dédié à la diffusion de la wertkritik dans le monde germanophone :

 


 

 

 

Il est relativement facile à qui fait preuve de bonne volonté et ne marche pas sur la tête de pénétrer l’univers des philosophes. La langue de Günther Anders n’est pas que magistrale, elle est aussi courante, au meilleur sens du terme, sans jamais devenir banale. Anders laisse beaucoup de portes grand ouvertes : nulle part il ne donne à ses propos le caractère illustre et sublime d’une aura. Les questions, les thèmes et même les formes littéraires changent en fonction des exigences du moment. L’écriture qu’il reconnaît comme adéquate ne revendique aucun genre (PS, 132 sq.). Ne se laissant pas enfermer, Anders est par conséquent difficile à classer dans une catégorie.

Anders n’a jamais été un penseur systématique, et pas seulement dans le sens où il n’a jamais voulu construire de système philosophique (AM, 411 sq.). Ses questionnements sont toujours esquissés plutôt que véritablement traités. Son œuvre n’est pas pour autant caractérisée par un manque de précision, mais par l’idée que la précision n’est pas toujours de mise. Il ne faut pas voir ici un reproche. Ce qui est contradictoire ne peut souvent être représenté que de manière contradictoire. Simplement, les lecteurs doivent se montrer attentifs à ces contradictions dont certaines sont effectivement bien réelles. L’une d’elles touche à notre sujet : les passages de l’œuvre d’Anders qui fétichisent le travail et ceux qui le critiquent se succèdent parfois sans transition. Il nous faudra donc montrer, d’un côté, qu’Anders a détruit le mythe du travail mais, de l’autre, qu’il ne s’est pourtant jamais totalement débarrassé de son éthos.

Du point de vue de la méthode, la catégorie du « travail » n’est pas assez différenciée. Elle sert à désigner divers aspects de l’activité humaine, ce qui peut parfois engendrer çà et là des confusions. Hannah Arendt en a pris acte dans Condition de l’homme moderne et distingué strictement travail, œuvre et action. Du point de vue de la terminologie, cela offre effectivement quelques avantages, même si la distinction n’est jamais entièrement nette et présente à son tour d’autres difficultés. Il faut aussi tenir compte du fait que, contrairement à ce qui se passe en anglais (où l’on distingue « labour » et « work »), le mot allemand « Arbeit » sert plus ou moins à désigner les deux idées dans le langage quotidien. Il y a bien le substantif « Werk » et le verbe « werken », mais ils ne sont pas d’usage courant.

 

Suite et intégralité de l'article : 

 

logo-pdf.pngVoir le Fichier : Arbeit_macht_nicht_frei_Anders_et_le_travail.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres textes de Franz Schandl sur ce site :

 

- Antiéconomie. André Gorz et la critique de la valeur (wertkritik)

 

  D'autres textes sur la critique de la valeur (wertkritik) sur ce site :

 

- Anselm Jappe, Pourquoi critiquer radicalement le travail ?
- Anselm Jappe, Avec Marx, contre le travail.
- Christian Honer,
Qu'est-ce que la valeur ? De l'essence du capitalisme. Une présentation.

- Johannes Vogele, Essai d'une (auto)critique de la gaucle politique, économique et alternative.

- Repenser la théorie critique du capitalisme (conférence-débat de Moishe Postone)

- Norbert Trenkle, De la critique du travail à l'abolition de la société marchande.

- Gérard Briche, Domination de la marchandise dans la société contemporaine.

- Critique et crise de la société du travail, par Robert Kurz.

- Groupe Krisis, Manifeste contre le travail (en intégralité sous forme de brochure)

- Le principe de l'économie est-il de donner du travail ?

- La légende du travail, par Jean-Marie Vincent.

- Non-rentables, unissez-vous ! par Robert Kurz.

- La société sans qualités. Présentation de la wertkritik, par Corentin Oiseau.

- Le capitalisme a échoué ! Mais quelle sera l'issue ? De ce système on ne sortira que consciemment ! (Groupe Critica Radical - Brésil)

 

 

Tag(s) : #Textes contre le travail

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :