Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le concept de critique et son abandon dans

la pensée postmoderne

&

Théâtre et critique radicale du patriarcapitalisme

Jeudi 13 février 2020

Pizzéria Belfort

2 Rue Bertrand de Born, 31000 Toulouse

19h

(possibilité de se restaurer sur place)

Causerie autour du chapitre 1

de La Substance du capital de Robert Kurz (L'Echappée, 2019)

L'effort théorique que mobilise une critique impitoyable de tout ce qui existe est, comme on le sait, le "prix" à payer pour comprendre la racine des phénomènes apparents, et ne pas s'épuiser dans des efforts pratiques qui s'attaqueraient, et alors tout à fait vainement, à combattre des effets sans en connaître et combattre les causes. A l'heure où une myriade de tentatives d’explication post-modernes ont pour point commun principal de se fragmenter dans une mer d’explications partielles, on se penchera sur la signification contemporaine du concept de "critique". Quels sont au XXIe siècle les fondements d'une critique qui touche à la racine des souffrances sociales infligées par le capitalisme-patriarcat contemporain ? Nous nous pencherons sur cette question préliminaire au travers d'une lecture-discussion collective du chapitre 1, "Absoluité et relativité dans l'histoire. Remarques critiques sur la réduction phénoménologique de la théorie sociale" du livre de Robert Kurz, La Substance du capital, récemment paru chez L'Echappée.

Alors que la compagnie de théâtre Primesautier à Montpellier met en scène l'ouvrage de Benoît Bohy-Bunel, Symptômes contemporains du capitalisme spectaculaire. Actualités inactuelles (L'Harmattan, 2019), Sylvan Hecht nous entretiendra également de ses réflexions sur les liens entre expression théâtrale et critique sociale et abordera plus particulièrement avec nous le thème "Théâtre et critique radicale du patriarcapitalisme".


Chaque mois, dans l'atelier toulousain "Critique de la valeur-dissociation" nous alternons la lecture-discussion collective autour d'un chapitre de "La Substance du capital" de Robert Kurz (L'échappée, 2019) et du "Sexe du capitalisme" de Roswitha Scholz (Crise & Critique, 2019).

Cercle "Critique de la valeur-dissociation-Toulouse"

 

Tag(s) : #Agenda