Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Jeudi 28 avril

Contre le travail et ses lois

Pourquoi l’État, la politique, un salaire à vie et une nouvelle Constitution

ne s’opposeront jamais au capitalisme ?

*

Causerie autour de la critique de la valeur-dissociation

Avec Clément Homs, Nicolas et alii

   Dans une société obsédée par la « valeur-travail » et structurée par l’activité de travail qui n’a rien de quelque chose de naturel, le combat contre la transformation de l’être humain en marchandise et autre « ressource humaine », rappelle qu’une émancipation digne de ce nom ne peut faire l’économie d’une critique radicale du travail. Autrement dit, il ne s’agit pas de libérer le travail, mais de se libérer du travail.

   Mais peut-on pour cela s’appuyer sur les institutions existantes de la politique, de l’État, du droit, de la nation ou de la Constitution, en opposant le politique à l’économique et en appelant simplement à la réécriture de leur fonctionnement au sein d’une vie sociale toujours structurée par le travail, l’argent et le mouvement autonome des marchandises ?

Jeudi 28 avril

20h30

Place du Vigan, Albi (sous le kiosque) ou s’il pleut au Bar Le Cosy, Place du Patus Crémat

Pour une présentation voir le site Palim Psao

Bibliographie indicative : 

Krisis, Manifeste contre le travail

Anselm Jappe, Quelques bonnes raisons pour se libérer du travail

Clément Homs, Le politique ne s'oppose pas à l'économique. Pour une théorie de l'Etat et du politique dans la modernité capitaliste

Anselm Jappe, Politique sans politique.

Robert Kurz, La fin de la politique (à paraître prochaînement sur Palim Psao). 

Tag(s) : #Agenda

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :